Aller au contenu principal

Les grossistes du secteur Horeca souffrent aussi

On le sait, les restaurateurs et les cafetiers sont durement impactés par la crise sanitaire, mais ce sont tous les maillons du secteur Horeca qui souffrent également, comme les grossistes en aliments ou en boissons. Exemple, à Gouy-lez-Piéton et à Gosselies. 

90% de chiffre d'affaires en moins pour ce brasseur

On les oublie souvent, mais les grossistes pour le monde Horeca vivent aussi des moments difficiles. C’est le cas de ce distributeur de boissons établit depuis de nombreuses années à Gouy-lez-Piéton, qui a vu son chiffre d’affaires chuté de 90% en un an.

« Je tourne effectivement à 10% de mes ventes habituelles. Heureusement que quelques particuliers viennent encore s’approvisionner dans mon drive-in, ce qui me permet de tenir un peu le coup », affirme Michel Dehaye, le propriétaire de la Brasserie du même nom.

Des employés au chômage

Un secteur qui ne reçoit aucune aide de la Région Wallonne. Ce patron a donc du mètre 7 employés au chômage.

« J’ai aussi éliminé tous les frais inutiles, comme les assurances de nos véhicules qui ne roulent plus », ajoute Michel Dehaye.

Chez ce grossiste en aliments, on a en partie conservé les employés

Un peu plus loin à Gosselies, dans cette société spécialisée dans des fournitures alimentaires de restaurants, la situation n’est guère réjouissante mais ici, le personnel a été en partie conservé.

« En ce qui concerne notre chiffre d’affaires, il a baissé de 75% depuis le début de la crise sanitaire, amis nous avons conservé notre personnel, en instaurant un système de rotation, qui permet à 20% d’entre-eux de continuer à travailler en alternance », indique Nicolas Thery, le responsable du magasin.

S'adapter, pour accueillir davantage de particuliers

Une enseigne qui a du également s’adapter aux besoins des particuliers.

« On a toujours accueilli des particuliers, mais depuis quelques mois, nous proposons des quantités plus petites », conclût Nicolas Thery.

Si tout va bien, la date du 1er mai pourrait être synonyme d’éclaircie pour ce secteur, qui croise les doigts.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept