Aller au contenu principal

Loverval: le retour d'un poilu au bercail!

Ce 8 mai, on célèbre la capitulation allemande et la fin de la 2ème guerre mondiale en Europe.  C’était il y a 74 ans! Cette fin d’un conflit qui fut responsable de 62 millions de morts était célébrée un peu partout dans notre région mais elle prenait un accent particulier à Loverval. Autorités communales et associations patriotiques entendaient commémorer comme il se doit cet armistice. Aldo Bertolo, Président et fondateur de "La Flamme du Souvenir", rappelle combien il est important d'observer un devoir de mémoire."Alors qu'en 1970 on comptait 90 anciens combattants, désormais, ils ont tous disparu."

Le 8 mai 45 avec un peu de 14/18

Aujourd’hui, c’était toutefois un journée un peu particulière, puisque l’armistice de 14-18 figurait aussi indirectement au programme de la cérémonie. La présence d'une douzaine de citoyens flamands venus de la région d'Ypres expliquait ce contexte. Comme l'explique Micheline Dufert, une historienne locale, "pour les commémorations de la guerre 14/18, on avait demandé aux citoyens de cette région de créer une oeuvre collective regroupant 600.000 sculptures, chacune correspondant aux soldats tués lors de ces batailles autour d'Ypres" 

 Claude Tydtgat s'est ainsi retrouvé a faire une pièce représentant de façon symbolique un certain Gustave Victor Martha dont il était en quelque sorte le parrain. L'oeuvre collective a été visible de 2014  à 2018 et " à son démantèlement,  chaque parrain, précise -t-il,  a été convié à reprendre la pièce qu'il avait façonnée. Plutôt que de la reprendre chez moi, j'ai voulu remonter à la source et retrouver d'où venait ce Gustave Victor Martha".  Il lui a fallu plusieurs mois pour identifier l'endroit où avait vécu le soldat. Il a alors contacté le webmaster de Gerpinnes pour parvenir à localiser Gustave et rechercher si celui-ci avait des héritiers. Gustave est l'un des 4 soldats lovervalois tués sur le front des Flandres.

Le retour du soldat

La statuette façonnée à la mémoire de Gustave a finalement été remise à la Commune de Gerpinnes et après avoir déposé des fleurs sur le monument aux morts des 4 soldats lovervalois tombés pendant la guerre 14/18, Claude Tydgat et son épouse, ont donné la sculpture au bourgmestre qui l'a placée dans la Maison Brasseur. Claude Tydgat a souligné " Nous ne connaissions pas Gerpinnes ni les Gerpinnois mais on a sympathisé rapidement et nous avons désormais un lien, c'est Gustave Victor Martha " Et même si l’on n’a jamais retrouvé son corps , Gustave est ainsi symboliquement de retour chez lui, il y a trouvé un nouveau foyer 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept