Aller au contenu principal

Semaine de la Mobilité : La commune de Montigny-le-Tilleul met son personnel au défi

La Semaine de la Mobilité se poursuit. Nous allons faire aujourd’hui un tour dans la commune de Montigny-le-Tilleul.  Plusieurs initiatives et défis y sont organisés pour l’occasion. C’est notamment le cas à l’administration communale où un défi mobilité a été lancé il y a quelque temps. 

Cette Semaine de la Mobilité signe la fin d’un challenge. Celui des membres du personnel communal et du CPAS de la commune de Montigny-le-Tilleul. Le but : sensibiliser à la mobilité douce.

« Depuis janvier, nous avons formé une éco-team au sein de la commune, et nous avons voulu mettre nos collègues au défi. Nous leur avons demandé qu’ils fassent un effort de mobilité douce pendant l’été. Le but, c’est de sensibiliser et que chacun prenne conscience. Ils vont commencé par le faire une fois, et vont peut-être se rendre compte que finalement c’est faisable. Mais on comprend que ce n’est pas facile pour tout le monde », explique Nathalie Foncez, employée au service environnement et membre de l’éco-team.

À pied, à vélo, en trottinette, ou en covoiturage, chacun a participé à sa manière au défi.

« Moi je suis venue à pied. J’habite Landelies, à 3 kilomètres », précise Nathalie Foncez.

« Certains sont venus à pied, d’autres à vélo, ou encore en covoiturage. J’ai personnellement covoituré avec une autre collègue. J’ai également pris parfois le bus pour venir ici. Je trouve que c’est important, et c’est un petit pas de plus pour la planète », se réjouit Manuela Sini, agent d’accueil et membre de l’éco-team.

 

Des efforts récompensés 

Et pour comptabiliser les efforts de chacun, une carte de fidélité a été distribuée aux participants.

« À chaque fois qu’ils venaient au boulot autrement qu’en voiture, ils cochaient une case. Et les personnes qui auront pratiqué le plus de mobilité douce recevront des cadeaux : on a travaillé avec des commerces locaux », annonce Nathalie Foncez.

L’objectif est évidemment d’adopter ce type de mobilité à long terme, au-delà du défi. Nathalie Gherardini (MR), échevine de l’Écologie et des Travaux, pense que ce challenge peut permettre de changer un peu les choses : 

« Je pense que ce genre d’initiative permet de comprendre que c’est possible. Tout en voiture, c’est dépassé selon moi. Il y a d’autres moyens de transport, et c’est important que les citoyens puissent se rendre compte que ce n’est pas impossible. C’est parfois un peu compliqué, ça demande une autre logistique, mais il n’y a rien d’impossible. »

Ce défi mobilité était le premier lancé par l’éco-team de la commune. Mais d’autres projets éco-responsables devraient voir le jour dans les prochains mois.

 

Découvrez ce qui est organisé dans la commune pour la Semaine de la Mobilité.

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept