Aller au contenu principal

Un pass dans l'impasse : La prévention du suicide pour les indépendants (vidéo)

La ministre Wallonne de l’Emploi et de la Santé, Christie Morreale, lançait le 15 juillet de cette année, une ligne prévention suicide à l’intention des indépendants, le 0800/300 25. C'est l'Asbl "Un pass dans l'impasse" qui chapeaute ce projet. Depuis novembre, les appels de commerçants en détresse affluent, sauf ceux de Charleroi.  Les indépendants n'y sont pourtant pas plus à l'abri de la dépression ou du suicide qu'ailleurs en Wallonie.  

L'Asbl "Un pass dans l'impasse" est un centre de référence pour indépendants.  Son travail consiste à accueillir au téléphone les appels anonymes, ou pas, des commerçants ou des chefs d'entreprises qui ont vu leurs vies professionnelles basculer depuis un mois maintenant. Margaux Carlier, fait partie des quelques psychologues qui répondent aux appels des indépendants en détresse. 

« Le centre de référence existait déjà en amont de la crise, nous avons ouvert une ligne d’écoute le 15 juillet dernier à destination des indépendants en détresse psychologique et nous avons mis en place des formations à destination d’un réseau de sentinelles. »

Les sentinelles ce sont des personnes relais qui peuvent donner l'alerte tant il est vrai que pour les indépendants en détresse, il est parfois difficile de demander de l'aide.  Les mutuelles, les Cpas, les caisses d'assurance, les guichets d'entreprises ou tout autre organisme en contact avec les indépendants peuvent donc devenir des lanceurs d'alerte, des sentinelles, pour éviter les dégâts d'un suicide. 

Des indépendants au bout du rouleau

Les indépendants souffrent particulièrement des implications financières pour leur entreprise. Avant la crise, un quart des entrepreneurs n’avaient pas de réserves financières, expliquait Christine Mattheeuws du syndicat neutre pour indépendants à nos confères de Trends Tendance. Au plus fort de la crise 52% des entrepreneurs avaient des problèmes de liquidité. En cette fin d'année 2020, c’est encore 1 sur 3.

Margaux Carlier fait le même constat puisque 

« Depuis novembre, nous avons un boom dans les appels, le deuxième confinement a été compliqué pour certains.  Ils avaient déjà épuisé leurs réserves lors du premier confinement.  Le deuxième confinement sans perspective a été très compliqué pour les métiers de contacts… etc. C’était déjà un public fragilisé avant la crise et donc c’est vrai que le Covid n’a pas aidé par rapport à leur situation financière, leur première source d’angoisse. Beaucoup sont touchés dans le domaine privé qui est souvent en lien avec le professionnel.  C’est donc souvent le risque de tout perdre qui les plonge en dépression.»

Une aide psychologique bien nécessaire

Le 0800/30025 est une ligne d'écoute gratuite.  La demande de l'appelant sera analysée et si nécessaire 4 rendez-vous seront proposés sur une durée d'un mois. Cela permet aux intervenants à la fois de rassurer les indépendants et le cas échéant d'organiser un suivi dans d'autres domaines. 

On peut légitimement se demander si un simple coup de fil peut sauver une vie, Margaux Carlier en est convaincue. 

« Nous avons le mérite d’être là ! Nous avons mis cela en place pour écouter la souffrance des indépendants et pour leur offrir une écoute à la carte, quand ils veulent. Pour les indépendants dans le souci du contrôle, c’est important. Parallèlement, nous sommes en complémentarité avec le 1890, avec l’observatoire du crédit et de l’endettement et nous nous complétons en fonction des besoins de la personne. »

Les psychologues du centre de prévention "un pass dans l'impasse" sont accessibles du lundi au vendredi de 8h30 à 17h. Depuis juillet, 150 indépendants ont déjà reçu une aide psychologique, mais peu d'appels émanent de Charleroi.

"Le centre de référence couvre toute la wallonie, nous avons effectivement remarqué que le plus grand nombre de demandes vient de Namur, Liège et la province de Luxembourg.  Le Brabant wallon et le Hainaut nous sollicitent moins, est-ce à cause de la proximité du centre de prévention de Bruxelles ? nous n'en savons rien, mais ce que nous pouvons dire c'est que nous somme là pour tout le monde en Wallonie."  

Un pass dans l'impasse propose plusieurs types d'aide comme vous pouvez le voir ou le revoir dans le reportage d'Anthony Cujas :

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept