Aller au contenu principal

Une épicerie sociale à Pont-à-Celles pour début 2021

Une épicerie sociale à Pont-à-Celles pour début 2021

En juillet 2020, dans le cadre de Get Up Wallonia, la ministre wallonne de l’Action sociale et de l’Egalité des chances Christie Morreale a décidé de consacrer une enveloppe additionnelle au secteur de l’aide alimentaire et de lancer un appel à projets. Dans ce cadre, et pour répondre à une sollicitation sans cesse croissante de l’aide alimentaire sous ses différentes formes, le CPAS de Pont-à-Celles a décidé de répondre à cet appel de la ministre en soumettant un projet d’épicerie sociale dans la commune. Et il a été retenu !

L'idée vient d'un constat : « Nous remarquons une demande croissante d’aide alimentaire dans notre entité, par un public n’ayant jamais sollicité cette aide auparavant. Sans oublier les personnes déjà précarisées, les femmes à la tête de famille monoparentale, les travailleurs à temps partiel et les nouveaux chômeurs », précise le président du CPAS pont-à-cellois Romuald Buckens.

« L’accès à la nourriture, pourtant bien de première nécessité, devient difficile en cette période de crise sanitaire et économique. Si bien que le recours à l’aide alimentaire est devenu une nécessité absolue pour bon nombre de personnes. Nous avions déjà pu dresser ce constat lors de la création des « frigos solidaires » par des bénévoles à Pont-à-Celles bien avant cette crise qui n’a fait qu’amplifier le phénomène », ajoute-t-il.

Le projet de Pont-à-Celles retenu, des subsides à la clé !

Les auteurs du projet viennent de recevoir l’arrêté ministériel leur signifiant que leur projet était retenu. Il en découle une promesse de subsides pour un montant de 59.378 €. « Nous pouvons dès lors entamer les travaux d’aménagements de notre épicerie sociale qui s’installera dans notre bâtiment qui héberge notre service I.L.A. (Initiatives Locales d’Accueil), situé à deux pas de la place communale de Pont-à-Celles. Un endroit idéal, au centre de l’entité, desservi par de nombreux transports en commun ».

L’épicerie sociale proposera :

  • des produits secs : conserves, sucre, café, farine, céréales, pâtes, sel, riz, …
  • des produits d’entretien : produit vaisselle, produit à lessiver, …
  • des produits d’hygiène corporelle : savon, bain douche, dentifrice, serviettes hygiéniques, …
  • des fruits et légumes : production propre, récupération des invendus, …
  • des produits de boulangerie : pains, baguettes, …
  • des produits propres : compotes, jus, soupes, œufs, …

L’objectif sera également de mettre en avant les circuits courts, de proposer des prix abordables, de favoriser la lutte contre le gaspillage et de créer un lieu de cohésion sociale, de rencontre et de partage. Des ateliers cuisine y seront également organisés pour la modique somme de 3 euros. « Nous souhaitons, par le biais de l’épicerie sociale, favoriser l’accès à de la nourriture de qualité et saine en vue de sensibiliser les gens aux bonnes pratiques alimentaire (souvent négligées dans une situation de précarité, principalement au niveau des enfants), et ainsi leur permettre de suivre les recommandations en termes de consommations de fruits et légumes ».

Ouverture : début 2021

Les travaux d’aménagements sont déjà en cours. L’épicerie sociale devrait ouvrir ses portes début 2021. « Nous devons introduire un permis auprès du fonctionnaire délégué afin de créer une nouvelle entrée pour notre I.L.A., en espérant que cette procédure sera rapide ».

Prochainement, le CPAS déterminera les conditions d’accès à l’épicerie sociale afin d’y objectiver l’accès.

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept