Aller au contenu principal

Charleroi: 42 millions pour économiser l'énergie dans 16 bâtiments

Le Conseil Communal de Charleroi a voté ce lundi 29 juin la liste des seize bâtiments qui feront l’objet de rénovation grâce à l’aide de Rénowatt, un service qui propose des audits énergétiques performants. Pour un budget de 42 millions d’euros, ces bâtiments seront isolé pour répondre à des normes plus strictes encore que celles de la Région Wallonne en matière de performances énergétiques.

 

Mission: réduire les gaz à effet de serre

Le programme est ambitieux. Charleroi veut améliorer les performances énergétiques de seize de ses bâtiments, pour un montant de 42 millions d’euros. Et pour y arriver, la Ville a fait appel à Renowatt dépendant d’une filiale de la SRIW, un guichet unique qui réalise des audits et des études des bâtiments à rénover. 

« Le but pour le Gouvernement, avec cette mission, explique Olivier Bouchat, le vice-président de la SRIW, c’est de tendre vers l’objectif de diminuer les gaz à effet de serre de 55% à l’horizon 2030. C’est un outil à disposition des entités publiques, principalement des communes ou les Provinces, entre autres, pour les accompagner dans la transition écologique. »

 

Des études pointées pour économiser l’énergie

Renowatt a donc étudié pour Charleroi, 8 écoles, 1 crèche, 6 centres sportifs et la maison communale annexe de Ransart. Parmi lesquels, l’école du Roton, celle de Bosquetville,  la Salle Ballens, ou le complexe sportif de l’Asie entre autres.

« Ca a apporté une expertise de haut niveau pour savoir comment isoler au mieux les bâtiments communaux, se réjouit Xavier Desgain, l’échevin des bâtiments et de l’énergie de Charleroi. Et on a choisi dès le départ les bâtiments les plus grands et ceux qui consommaient el plus d’énergie par unité de surface. Ce qui nus permettra, en fin de processus, d’économiser un million d’euros par an d’économies d’énergie pour la Ville de Charleroi. »

En intervenant sur les bâtiment, on améliore la qualité des compensants, tout en diminuant fortement la consommation d’énergie, et par conséquent, l’émission des gaz à effet de serre.

« Grâce à nos simulations, explique Salma Lasri, le directeur du programme Renowatt, nous avons pu adapter les divers scénarios à la demande de la Ville de Charleroi. Et ça nous a permis de traiter aussi un problème qu’on oublie souvent dans ces simulations, c’est la surchauffe des bâtiments, par exemple en été. »

La modélisation a permis d’identifier les solutions les plus efficaces. Et Charleroi a exigé des normes plus élevées que celles en vigueur à la Région Wallonne.

« C’est un travail de longue haleine, conclut l’échevin Xavier Desgain, mais on investit vraiment pour le futur, puisque ces bâtiments, une fois terminés, ils seront prêts pour le zéro carbone. Quand les générations suivantes voudront les utiliser en zéro carbone, il ne restera plus qu’à les brancher sur des sources d’énergie adaptées. Avec une consommation quasiment 80% plus faible qu’aujourd’hui. »

Un programme ambitieux financé par un prêt sur 30 ans. Pour faire des économies autant d’argent que d’énergie dans les bâtiments communaux pour les années à venir.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept