Aller au contenu principal

Charleroi : Voitures électriques, vélos, trottinettes, vers une ville plus durable (vidéo)

Que ce soit des directives européennes ou une volonté locale, la Ville de Charleroi est en train de s'équiper lentement mais sûrement. Des bornes pour les voitures électriques seront placées un peu partout, une véritable rocade cyclable de 24 kms va voir le jour progressivement et des trottinettes vont très bientôt être dispatchées dans la périphérie au vu de leur succès dans le centre ville. La mobilité s'éclate à Charleroi pour le plus grand bonheur de l'échevin Xavier Desgain. 

Les projets en matière de mobilité ne manquent pas à Charleroi. L'échevin de la mobilité et de la transition écologique, Xavier Desgain, portent avec ces deux casquettes une série de projets, dont certains très ambitieux, pour permettre à la métropole de revendiquer son statut de ville durable. 

D'ici quelques années, le ville devrait ainsi pouvoir répondre aux injonctions de l'Europe en matière d'accessibilité de rechargement pour les voitures électriques. 

"On a une directive européenne qui nous impose de placer un grand nombre de bornes électriques d'ici 2030. Nous avons déjà commencé puisque nous avons répondu à un premier appel à projets avec la régie communale autonome, la RCA pour placer des bornes dans les parkings en ouvrage de la RCA et dans des bâtiments communaux où l'on sait que des voitures électriques seront basées."

Une demande de subsides a également été introduite à la Région pour un travail à plus long terme, d'implantations de bornes sur la voie publique et sur des zones de stationnement. 

Il est trop tôt pour dire combien de bornes seront installées, mais il y en aura dans le centre ville bien sûr et dans les parkings souterrains de la RCA. Il y en aura à la Digue, dans le futur parking des expositions et du Boulevard Roullier. 

Des projets d'implantation sont également en cours dans les parcs d'activités économiques de Gosselies, un dossier géré par Igretec. 

A Charleroi à Vélo, on dépasse aussi les autos

Une rocade cyclable de 24 kms va être créée autour de la métropole. Un subside de plus de 7,5 millions d'euros est sollicité sur un budget total de 11,7 millions d'euros. Un projet qui est déjà en piste. 

"Il s'agit d'un anneau de 24 kms éloigné au maximum de 3 kms du centre ville. Il a déjà commencé puisque nous avons remporté l'appel à projets "wallonie cyclable" pour une partie du ring à vélo en janvier 2021. Nous venons de passer contrat avec Igretec et les premières réunions ont eu lieu pour déterminer quels aménagements sur quels tronçons et nous définirons à ce moment là, le tracé du ring à vélo."

Cet anneau sera relié avec des aménagements de voirie cyclable transversaux. Un site propre sera créé sur le tracé du BHNS, mais aussi le long de la A503 ou encore celui qui part du Marsupilami jusqu'au dépôt des bus de Jumet. Le ring à vélo reliera aussi entre elles des écoles, des maisons communales, des entreprises et des zones d'habitat.

Le projet devrait démarrer, si tout va bien, en 2022 et se poursuivre jusqu'en 2025 au plus tard. L'ambition de l'échevin étant d'avancer pas trop lentement mais sûrement. 

"Une partie se fera en site propre, nous espérons aussi emprunter des friches industrielles désaffectées, nous allons utiliser des assiettes d'anciennes lignes de chemin de fer. Et là où il faudra utiliser la voirie existante, nous procèderons à des aménagements, nous utiliserons aussi la technique de la mise à sens unique de la rue pour dégager de l'espace pour les vélos et en même temps préserver le stationnement pour les riverains. Le premier site qui se termine est sur celui qui a été aménagé sur le pont au-dessus de la Sambre à Marchienne récemment rénové."

La stratégie est de faire d'abord le ring à vélo et ensuite de faire les aménagements depuis le centre ville. Et si c'est possible de profiter comme à la rue de Trazegnies à Montignies-sur-sambre, d'une réfection de la voirie par le SPW mobilité pour y intégrer les travaux d'aménagements de la rue. 

"Depuis le début du confinement, on a vu beaucoup de carolos ressortir leurs vélos et ils sont vraiment demandeurs de pouvoir l'utiliser pour les déplacements au quotidien. Donc parallèlement, aux pistes cyclables sécurisées nous allons développer du stationnement sécurisé pour les vélos. Nous avons des marchés publics en cours pour de grands box pour 36 vélos maximum, et puis des plus petits pour 5 à 6 vélos et puis des box individuels pour 1 à 5 vélos."

Les endroits de ces stationnement sont déjà déterminés. Il y aura aussi des stationnements avec des U inversés qui pourront servir aux vélos, mais aussi aux trottinettes dont le succès ne se dément pas  

u

Les trottinettes aussi en périphérie

Il y a actuellement une centaine de trottinettes réparties dans l'intra-ring, et si certains étaient sceptiques, en quelques mois seulement, le succès est au rendez-vous. 

Récemment, l'entreprise Dott, propriétaire des trottinettes avait marqué sont intention de doubler le nombre de ses engins pour les déployer sur Marcinelle et Montignies-sur-sambre. Le placement de ces trottinettes est à l'étude. 

"Nous avons également enfin réalisé un pictogramme à placer au sol pour éviter que les trottinettes ne soient laissées n'importe où. Je pense qu'ils vont étendre progressivement leur flotte pour arriver à gérer l'ensemble du territoire. Il y a néanmoins un point auquel il faudra être attentif. En ville, les zones 30 sont généralisées donc la cohabitation est bonne. Mais en périphérie, il faudra que chacun trouve sa place." 

L'avantage des trottinettes c'est que l'opérateur qui gère l'application permettant de la louer, peut aussi envoyer régulièrement des messages de prudence aux usagers. De même, pour les fêtes de wallonie, par exemple, les trottinettes seront accessibles, mais la ville a demandé qu'il soit signalé aux utilisateurs qu'il risque d'y avoir du monde en ville et qu'ils devront redoubler de prudence

Selon l'échevin, tous les aménagements proposés en ville pour les vélos et les trottinettes ont un double avantage puisqu'ils ont déjà permis de réduire fortement la vitesse des voitures en ville. 

Voir ou Revoir notre reportage sur l'arrivée des trottinettes à Charleroi : https://www.telesambre.be/les-trottinettes-carolos-arrivent

 

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept