Aller au contenu principal

Chimay : un million et demi d’euros pour l’Aquascope de Virelles

Chimay : un million et demi d’euros pour l’Aquascope de Virelles

Le Gouvernement de Wallonie a décidé de soutenir la revalorisation du site naturel de l’Aquascope de Virelles à travers un soutien financier d’un million et demi d’euros. 

Par ce projet, le Gouvernement vise à sauvegarder la qualité biologique du site, patrimoine naturel exceptionnel en Wallonie, à le rendre encore plus attractif pour les oiseaux notamment mais aussi à améliorer l’expérience des visiteurs et des touristes. 

Ce soutien vient appuyer la restauration du milieu naturel et notamment l’exceptionnelle roselière, cette partie du site parsemée de roseaux et qui fait toute la richesse et la renommée du site de l’Aquascope.  Il s’agit de recréer des passages visant à ramener davantage d’eau dans la roselière. Une série d’îlots seront aussi créés sur l’étang pour augmenter les habitats disponibles pour les nombreuses espèces d’oiseaux, plantes et insectes rares liées à cet environnement humide unique en Wallonie.  

Des aménagements seront aussi prévus pour créer un bas-fond d’une partie de l’étang, ce qui permettra de ralentir le réchauffement de l’eau en été, créer une zone refuge plus fraiche pour les espèces sensibles à la chaleur et freiner le développement d’algues de surface.  

La réserve naturelle de l’étang de Virelles est en effet un site majeur en Wallonie pour la nidification, la migration et l’hivernage de nombreux oiseaux liés aux milieux humides.  

Depuis plus de 30 ans, Virelles Nature porte un projet original en Wallonie qui allie la conservation de la nature, l’accueil du grand public et la sensibilisation via de nombreuses activités pédagogiques.

AQUASCOPE 2.0: une redynamisation 

Une partie du projet vise à permettre également de reloger le Centre de Revalidation des Espèces Animales vivant à l’état sauvage (CREAVES) de Virelles pour lui permettre d’accueillir le public et de développer des animations pédagogiques. La relocalisation de ce centre, qui accueille jusqu’à 750 animaux sauvages par an, permettra de compléter les zones d’accueil du public. Le site accueille actuellement environ 30 000 visiteurs par an.

Cet investissement s’inscrit par ailleurs dans le projet AQUASCOPE 2.0 porté conjointement avec la Ministre du Tourisme, Valérie De Bue. Grâce au soutien de la Ministre du Tourisme, une nouvelle zone de restauration et des logements insolites seront notamment créés. Les accès, l’accueil et les salles d’expositions seront rénovés. L’objectif est de redynamiser le site pour créer un pôle d’écotourisme majeur en Wallonie, créateur d’emplois pour la région. L’AQUASCOPE 2.0 pourrait accueillir 60 000 éco-touristes par an.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept