Aller au contenu principal

Conseil communal de Charleroi : le MR dénonce le manque de proactivité de la ville en matière de vaccination

Selon le député fédéral Denis Ducarme (MR), à Liège et à Charleroi, les taux de vaccination sont "en dessous de tout". Avec l’aide du conseiller communal carolo Nicolas Tzanetatos (MR), un point a d’ailleurs été inscrit en dernière minute au conseil communal de ce soir. L’objectif des libéraux est de faire un certain nombre de propositions pour rattraper le retard. 

Selon les derniers chiffres communiqués par l'Aviq qui gère la vaccination en Wallonie, Charleroi compte 71% de vaccinés pour les plus de 18 ans et 58 % pour la population globale. La moyenne Wallonne étant de 67 %, il y a donc un léger retard. Et pour le MR carolo, il faut passer à la vitesse supérieure. Plusieurs pistes seront avancées lors de cette interpellation.

"Nous allons mettre sur la table une liste non exhaustive d'idées actions à mener pour aller encore plus vers le public à vacciner", explique Nicolas Tzanetatos. "Nous pensons qu'il faut cibler ces personnes non vaccinées de manière encore plus précise, aller davantage sur les marchés, dans les clubs sportifs, faire de la vaccination à domicile. Et même, pourquoi pas, aller dans les lieux de culte", ajoute le conseiller communal libéral.

Du côté du Collège communal carolo, cette interpellation soudaine du MR fait des vagues. Le député wallon socialiste et conseiller communal Maxime Hardy a réagi vivement aujourd’hui sur Twitter, en soulignant toutes les actions déjà menées et en cours, et en qualifiant l'interpellation du MR de "populisme de droite". 

"De plus, si monsieur Ducarme s'était mieux renseigné, il saurait que ce débat a déjà eu lieu lors du conseil communal. De nouvelles actions de sensibilisation vont bientôt être lancées. Et, par ailleurs, l'opération de vaccination qui a été menée au Sporting de Charleroi a été la plus efficace de Wallonie, notamment grâce à l'action de la Ville de Charleroi et ses campagnes sur les marchés, dans les événements culturels, les commerces et les affichages", déclare Maxime Hardy.

"Pour répondre aux difficultés d'inscription de certains publics, des permanences ont été organisées acec des facilitateurs de santé dans les centres commerciaux Ville 2, Rive Gauche, ... dans un projet pilote du fédéral. Notez également que le travail continue, notamment avec la ministre wallonne de la Santé Christie Morreale pour déployer très prochainement des antennes mobiles locales à Charleroi", précise-t-il encore.

De son côté, l’Aviq, qui gère la stratégie de vaccination en Wallonie, confirme que les actions sont nombreuses et que de nouvelles campagnes de sensibilisation vont débuter dans les prochains jours pour rattraper un retard, "qui est loin d’être catastrophique". La porte-parole de l'Aviq Lara Kotlar rappelle que le centre de vaccination du CEME est toujours ouvert les vendredi et samedi. Et durant 15 jours, des plages supplémentaires d'ouverture sont prévues les mardi et mercredi de 9h à 17h30.

Visiblement, le MR et le PS ne sont pas d’accord sur ce vaste sujet, qui promet de vives discussions ce lundi soir à l’hôtel de ville de Charleroi.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept