Aller au contenu principal

Garde d'enfants : un métier de plus en plus prisé

Garde d'enfants : un métier de plus en plus prisé

Le rapport annuel de la plateforme de garde d’enfants Yoopies sur le coût de la garde d’enfants à domicile en Belgique fait état d’une augmentation considérable des profils à la recherche d'un emploi de nounou (+ 13%), un âge moyen plus élevé (33,5 ans contre 26 ans l'année dernière) et une augmentation des tarifs de 2,96% sur un an, passant à un coût horaire moyen de 7,98€. 

Le nombre de baby-sitters inscrites sur la plateforme Yoopies a augmenté de 13% en un an pour atteindre 90 000 profils disponibles pour la garde d’enfant. Les conséquences évidentes de la crise sanitaire et économique ont conduit de nombreuses personnes à proposer leurs services en tant que nounou à domicile, un emploi perçu comme flexible et facile à exercer, en attendant une reprise économique et un travail plus stable. L’augmentation de l’âge moyen des baby-sitters, passant de 26 ans à 33,5 ans en une année, confirme cette nouvelle tendance. Alors qu’avant la crise Covid-19, le baby-sitting était considéré comme un job d’appoint exercé surtout par des étudiants, aujourd'hui, de plus en plus de personnes avec des qualifications dans le domaine de la petite enfance se tournent vers ce métier pour compenser les mois d’inactivité causés par le confinement. 

Des tarifs en augmentation mais qui restent compétitifs en Belgique

Le coût moyen de la garde d’enfants à domicile en Belgique est quant à lui passé à 7,98€/heure, soit une augmentation de 2,96% en un an. Le palmarès des provinces les moins chères et les plus chères est le suivant : Flandre-Orientale (7,75€/heure), Liège (7,76€/heure) et Namur (7,78€/heure) pour les moins chères ; Brabant flamand (8,26€/heure), Bruxelles-Capitale (8,22€/heure) et Brabant wallon (8,16€/heure) pour les régions les plus onéreuses. 

“Ces tarifs ne reflètent cependant pas le formidable élan de solidarité dont nous avons été témoins durant la crise. En effet, pendant le confinement, nous avons pu mobiliser plus de 5000 bénévoles pour s’occuper des enfants des personnels soignants et près de 40% des gardes chez Yoopies étaient gratuites. Si l’on prenait en compte les gardes bénévoles, les prix moyens seraient en réalité à la baisse,” c ommente Benjamin Suchar, fondateur de Yoopies. 

Malgré l’augmentation, les prix belges restent relativement bas par rapport aux autres pays européens. Yoopies compte aujourd’hui plus de 3 000 000 profils de baby-sitters dans 16 pays européens. Comme les années précédentes, la Suisse reste le pays le plus cher en Europe pour la garde d’enfants à domicile. Pour toutes les infos :

 

 

1

2


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept