Aller au contenu principal

Un nouveau chef pour Le Parquet carolo !

Depuis sa prestation de serment le 14 mai dernier,  Vincent Fiasse est officiellement le nouveau Procureur du Roi de Charleroi. Originaire de Charleroi et âgé de 48 ans, ce juriste sorti de l’UCL est arrivé au Parquet de Charleroi en 98 où il a gravi les différents échelons pour devenir Procureur de division en 2014. Le voilà désormais pour 5 ans  à la tête du Parquet de Charleroi. Dans  son plan de gestion, le  nouveau Procureur a établi des priorités.

Plus de réactivité et de recours aux mesures alternatives! 

Tout d'abord, comme il le souligne, Vincent Fiasse veut augmenter la réponse pénale adéquate c'est-à-dire que j'ai constaté que dans bon nombre de dossiers, le justiciable a l'impression que le Parquet ne fait pas suffisamment, je voudrais développer les mesures alternatives comme la médiation pénale, la transaction financière et la probation prétorienne"   On l’a compris pour lui, toutes les affaires  ne doivent  pas se retrouver devant un tribunal. Néanmoins le nombre de classements sans suite (plus élevé que dans d'autres arrondissements) ne passe pas auprès de justiciables, Vincent Fiasse veut d'abord relativiser cette constatation en indiquant que dans 65% des cas, le classement sans suite se justifie parce que l'auteur de l'infraction est demeuré inconnu ou est décédé. 

Davantage de renvois devant les tribunaux 

" Un des moyens d'augmenter la réponse pénale adéquate, ce sera aussi d'avoir davantage recours aux poursuites devant les juges quand le cas le justifie. Mais on ne pourra pas doubler les chiffres  pour autant car il faut tenir compte des effectifs du Parquet mais aussi de ceux des tribunaux" . Et c'est là que le bât blesse car au niveau du Parquet - dont le cadre est de 40 magistrats- il n'y en a que 32 en fait et ils sont aussi affectés sur des affaires de police ou relevant de la jeunesse alors que le Parquet se voit saisi de 40 mille dossiers correctionnels par an. 

Cible n°1:  le trafic de stupéfiants 

Et pour bien faire son boulot, le Parquet a aussi besoin d’enquêteurs. Et notre arrondissement,  là aussi, est lésé.  La zone de police de Charleroi compte 957 agents sur un cadre de mille cinquante-huit!  Et la situation est identique dans les autres zones de police. Or des enquêteurs, il va en falloir pour atteindre un des objectifs que le Procureur s’est fixé. A savoir lutter contre le trafic de stupéfiants. Cela nécessite des moyens et l'an passé, il y a eu déjà de fameux résultats avec le démantèlement de réseaux. Il veut continuer sur cette lancée. Vincent Fiasse a 5 ans pour imprimer sa marque, ses challenges sont ambitieux. 

 

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept