Ham-sur-Heure-Nalinnes: La directrice générale dépose plainte pour harcèlement contre le bourgmestre Yves Binon

par
|

À Ham-sur-Heure-Nalinnes, rien ne va plus entre l’administration et le Collège Communal. Dans une interpellation au Conseil Communal d’hier soir, l’opposition a reproché au Collège de prendre des décisions à la place de l’administration et de mettre une mauvaise ambiance parmi le personnel. Et la Directrice Générale, à la tête de cette administration, quitte son poste et vient même de déposer plainte contre le bourgmestre pour harcèlement.

 

« Une ambiance délétère »

C’est le groupe d’opposition Cap Communal qui a allumé la mèche. Dans une question orale, Yves Escoyer a reproché à certains membres du Collège de mettre une mauvaise ambiance au sein de l’administration en se mêlant de décisions qui regardent l’administration et pas le politique. Il parle d’ambiance détestable due aux dirigeants politiques communaux.

« C’est vraiment le travail des personnes qui est disqualifié en fait de vent des collègues ou dans des mails critiquant le travail et avec de nombreuse personnes en copie », explique Yves Escoyer.

 

La DG démissionne et porte plainte

Et la DG,  la Directrice Générale, à la tête de l’administration, quitte son poste. Elle n’en peut plus, dit-elle, des critiques et insultes incessantes du bourgmestre envers le personnel communal. Elle évoque aussi un climat de peur, de crainte de représailles. Et non seulement, elle quitte son poste, mais elle vient aussi de déposer plainte contre le bourgmestre.

« Ça devenait pour moi insoutenable de travailler dans ces conditions-là, s’explique Delphine Steinier, la DG d’Ham-sur-Heure-Nalinnes aujourd’hui en disponibilité. Avec un traitement des membres du personnel que je trouve inadéquat et tyrannique. »

 

« Il faut bien pousser ceux qui ne font pas leur travail correctement »

Le bourgmestre, lui, se défend en évoquant le fait que sa commune a bien tourné jusqu’ici. Et ajoute qu’on parle souvent trop vite de harcèlement.

« Aujourd’hui, il y a des gens qui ne font pas spécialement leur boulot correctement pour le salaire qu’ils gagnent et donc, il faut bien que le politique assume les choses. Et aujourd’hui, quand on demande à quelqu’un, qu’il soit cadre ou ouvrier, de faire son travail et de le respecter, on trouve que c’est du harcèlement », nous a répondu le bourgmestre.

Et quand on le traite de tyran, il botte en touche en disant qu’il est plutôt quelqu’un qui fait tout pour que les choses avancent.

« J’ai toujours fait comme ça. Ça a toujours bien fonctionné. Je ne vois pas pourquoi changer aujourd’hui. Peut-être que ce sont les mentalités qui changent », conclut Yves Binon.

« Il faut vraiment redéfinir les rôles et les responsabilités de chacun, lui répond le conseiller d’opposition Yves Escoyer. Et que chacun reste à sa place pour qu’on puisse retrouver une certaine sérénité. »

À un an et demi des élections communales, à Ham-sur-Heure-Nalinnes, la fin de mandature risque de ne pas être de tout repos.


Sur le même sujet

Recommandations

Image

Des broyeurs à métaux qui polluent et inquiètent

Hier, c’était jour de conseil communal à Charleroi. Parmi les sujets mis sur la table et qui ont fait débat, il y a la problématique des broyeurs à métaux. Ces outils industriels polluent et il y a des risques pour la santé des riverains.
Image

Les listes fédérales et régionales pour le PS: des gagnants et des perdants

Certaines positions sur les listes électorales pour la Région et la Fédération ont étonné les politiques. Plusieurs d’entre eux sont bien placés tandis que d’autres se positionnent à une place de combat, largement dépassés par des plus jeunes qu'eux.
Image
Elections - Le PS a présenté sa liste Régionale et Fédérale à Charleroi

Elections - Le PS a présenté sa liste Régionale et Fédérale à Charleroi

Direction Charleroi Danse où le Parti Socialiste (PS) présentait, ce samedi, sa liste Régionale pour l'arrondissement Charleroi-Thuin, mais aussi la liste fédérale. L'occasion pour le PS d'apporter un souffle nouveau dans ses rangs mais aussi d'appuyer sa campagne sur des points centraux.
Image
Charleroi : Le PS a présenté sa liste fédérale pour le Hainaut et régionale pour Charleroi-Thuin

Charleroi : Le PS a présenté sa liste fédérale pour le Hainaut et régionale pour Charleroi-Thuin

Les militants du PS ont validé samedi à Charleroi la liste que le parti présentera en province de Hainaut lors du scrutin fédéral de juin prochain et qui sera emmenée par le président des socialistes francophones, Paul Magnette, avec en seconde position la ministre de la Défense, Ludivine Dedonder.
Image
Beaumont : Serge Delauw, chef de file ARC, a choisi de mettre fin à son mandat politique

Beaumont : Serge Delauw, chef de file ARC, a choisi de mettre fin à son mandat politique

C’est une information de nos confrères de la DH. A Beaumont, Serge Delauw, figure politique bien connue et chef de file du groupe ARC ne se représentera plus aux prochaines élections communales du mois d’octobre.
Image

Sivry-Rance : les résidents du Touvent devront bientôt quitter la maison de repos

C’est une bien mauvaise nouvelle pour les résidents de la maison de repos « Le Touvent » à Sivry-Rance. À partir du premier octobre, ils devront être transférés à Couvin parce que l’établissement fermera ses portes. Le Touvent est la seule maison de repos de l’entité de Sivry-Rance, une commune qui est victime d’un désaccord entre d’autres communes.
Image
Pas de décision quant au plafonnement du coût des voyages scolaires

Pas de décision quant au plafonnement du coût des voyages scolaires

La décision a été renvoyée à la prochaine législature, même si celle-ci était prévue dans l’accord du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles
Image

Nouvelle liste fédérale en Hainaut : Horizon Belgium 2034

Une nouvelle liste fédérale va voir le jour en Hainaut pour les prochaines élections. À sa tête : Vincent Patte, un habitant de Courtrai, qui avait au départ pour ambition de se présenter sur une liste Open VLD. Mais ce parti libéral belge, présent en Flandre, ne débarquera finalement pas au sud.
Image
Les Engagés : Jean-Jacques Cloquet et Caroline Desalle en tête de liste

Les Engagés : Jean-Jacques Cloquet et Caroline Desalle en tête de liste

Selon nos confrères de SudInfo, Jean-Jacques Cloquet et Caroline Desalle mèneront la liste pour les Engagés lors des élections régionales pour l’arrondissement Charleroi-Thuin.
Image

Châtelet: la gare accueillera-t-elle un guichet pour les services publics fédéraux ?

A l'image des banques, les points d'ancrage physiques des services publics, diminuent de plus en plus depuis plusieurs années. C'est pourquoi, le député fédéral Hugues Bayet, vient de déposer une proposition de résolution à la Chambre, afin de réhabiliter les espaces des bâtiments des gares inexploités, en guichet public unique. Explications...
Image

Élections : « Ensemble », le nouveau cartel Ecolo-Engagés-Défi-Citoyens à Montigny-le-Tilleul

A Montigny-le-Tilleul, l’opposition a décidé de faire bloc pour contrer ou influencer la majorité MR-PS. Les Engagés, Ecolo et Défi se mettent ensemble et créent un cartel avec une composante indépendante. Ils se présenteront sur une liste commune aux Communales. Ils s’appelleront « Ensemble », et leur but est de réveiller la commune.
Image
Grogne du monde agricole : Face aux agriculteurs, l'exécutif wallon s'engage à s'opposer à l'accord UE-Mercosur

Grogne du monde agricole : Face aux agriculteurs, l'exécutif wallon s'engage à s'opposer à l'accord UE-Mercosur

Le gouvernement wallon s'opposera à l'accord entre l'Union européenne et les pays du Mercosur. C'est en tout cas l'un des engagements concrets pris par l'exécutif au cours de sa rencontre, mercredi matin à Namur, avec les syndicats agricoles.
Image

Plainte pour harcèlement contre Denis Ducarme : le dossier est transféré à Bruxelles

Charleroi s'est déclarée non compétente, ce sera le parquet de Bruxelles qui aura le choix de lancer, ou non, une enquête sur les faits qui sont reprochés au député Denis Ducarme.
Image
Edito:  Exiger des fermiers européens ce qu'on n'exige pas du reste du monde

Edito: Exiger des fermiers européens ce qu'on n'exige pas du reste du monde

Les agriculteurs européens sont verts... de rage. Exsangues à cause du cahier de charge du Green Deal alors que les exigences envers les marchés étrangers sont beaucoup moins contraignantes, ils ne sont plus concurrentiels. Ou quand transition et ultralibéralisme deviennent antinomiques...
Image

Le PTB fait le choix de la rupture !

« Le choix de la rupture », c’est le slogan de campagne révélé samedi par le PTB à Charleroi lors de sa cérémonie des vœux. L’occasion pour le parti de présenter ses têtes de liste et les grandes lignes de son programme qui se veut forcément en rupture avec la politique des dernières années.