Aller au contenu principal

KarlCity: plongée dans une ville totalitaire!

A l’approche des élections du 26 mai, le Centre Ener’J organise la 6ème édition du Village de la Démocratie. Ce festival qui se déroule pendant 13 jours  propose des expositions, des tables- rondes et des animations scolaires mais aussi pour la 1ère fois, un  parcours immersif intitulé « Welcome to KarlCity ». Conçu par l'Asbl Imp-Act, ce spectacle a investi l'ancienne piscine de Gilly. Dans différents endroits de celle-ci, les spectateurs sont invités à  partager le quotidien de KarlCity, un ville soit disant idyllique et qui organise des portes ouvertes.  

 Derrière le rêve, un régime totalitaire!

Mais dès l'entrée, le ton est donné: marqués d'un cachet, encadrés par des stewards vigilants, les visiteurs, aujourd'hui des étudiants de 6ème technique de la Garenne, sont  directement immergés dans cet univers où le mot d’ordre est clair « si on veut de la liberté, il faut de la sécurité ». Comme Le fait remarquer Lola Destercq, l'auteure et metteuse en scène " Le modèle sociétal que veut promouvoir Karl City est loin d'être égalitaire et démocratique. Les visiteurs vont progressivement s'en rendre compte au fur et à mesure du parcours". Ces portes ouvertes ne trompent  personne. Les elèves font bien la différence entre l'apparence que veulent donner les dirigeants et la réalité que vivent les habitants

Des scènes éclatées dans différents endroits de la piscine

Lola Destercq est partie d’un discours de Hitler prononcé en 1936 pour écrire ce spectacle. L'ancien bassin accueille désormais l'Académia, le siège de la pensée unique, où les foules sont conditionnées par les leader. Les vestiaires collectifs accueille les boutiques d'un tailleur qui se voit contraint de coudre des uniformes à la pelle qui a du remiser toute fantaisie. 

La liberté n'est plus de mise non plus dans le salon de thé. Là, on est obligé de vendre les produits de la marque Karlcity qui ont  évincé tous les autres. Fini la différence, toout est coulé dans un moule. Et ceux qui ruent dans les brancards ont disparu pour ne jamais revenir. Il y a aussi ceux qui préfèrent vivre terrés que de suivre les diktats du régime, 

Humour et décalage

Jouer  sur le ludique pour conscientiser aux enjeux démocratiques, c’est la démarche voulue par les organisateurs comme l'explique  Lola Destercq. " Faire une petite piqûre de rappel, avant les élections ce n'est jamais inutile. Cela s'adresse aux jeunes  qui vont aller voter pour la première fois mais aussi au adultes qui vont pouvoir réfléchir aux abus auxquels peut amener un état non démocratique"

Et le moins que l’on puisse dire c’est que le message passe! Interviewés,  les jeunes étudiants ont bien décrypté la chape de plomb qu'impose des régimes totalitaires. Pour eux, des spectacles comme celui-ci sont salutaires pour bien comprendre les enjeux de votes extrémistes 

L’ASBL Imp-act a trouvé la bonne formule. Rapides, Rythmées et différentes les scènes font mouche,  les jeunes se montrent d’ailleurs participatifs et réactifs, c’est comme cela que construisent les barrières aux dérives totalitaires 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept