Aller au contenu principal

Loverval : les habitants se plaignent de la suppression des boîtes aux lettres de bpost

A Loverval, plusieurs comités de quartier se plaignent de la suppression par bpost, de 5 des 6 boîtes aux lettres rouges, sur le territoire communal. Et à ce propos, une pétition circule déjà depuis plusieurs semaines, qui a récolté 647 signatures et dont il en sera question ce soir, lors du conseil communal de Gerpinnes.

C’est la soupe à la grimace à Loverval

C’est la grogne du côté des habitants de Loverval, qui depuis quelques temps, se plaignent de la disparition des boîtes aux lettres rouges de bpost dans la commune, une situation qui préoccupe notamment, la population du quartier du Try d’Haies. 

« Nous nous trouvons ici à la rue du Calvaire, là où se trouvait une des 6 boîtes aux lettres rouges dans commune. Malheureusement, elle a été enlevée à la fin du mois de mars dernier et depuis lors beaucoup de personnes âgées ou ne possédant pas de véhicule, se trouvent dans l’embarras », dit Letizia Corona-Piret, la Présidente du comité de quartier Try d’Haies-Chéniat-Ferrée.

Une pétition a récolté 647 signatures

A ce propos, une pétition circule depuis le début de l’été dans plusieurs quartiers de Loverval, une thématique qui sera évoquée ce soir lors du conseil communal de Gerpinnes.

« La pétition a récolté 647 signatures et nous comptons bien ne pas nous laisser faire », ajoute Letizia Corona-Piret.

Les autorités communales soutiennent l'action

Du côté des autorités communales, on espère que la a démarche sera prise en compte par post.

« Il faut savoir que Loverval possède un territoire très étendu et qu’il est divisé par la Nationale 5. Nous trouvons donc logique la démarche des comités de quartier, que nous soutenons par ailleurs », déclare Philippe Busine, le Bourgmestre de Gerpinnes.

Une solution trouvée par post qui ne passe pas auprès des comités de quartier

Une situation embarrassante donc pour tout le monde, même si bpost a tenté de trouver une solution, en proposant aux habitants d’apposer une affichette à leurs fenêtre qui indiquerait au facteur de s’arrêter, pour y prendre leur courrier à envoyer, une idée pas du tout au goût de la présidente du comité de quartier.

« Les habitants plus âgés craignent pour leur sécurité. En effet, en plaçant cette affichette à leur fenêtre, des personnes mal intentionnées pourraient s’apercevoir que des personnes plus faibles résident à cet endroit », conclut Letizia Corona-Piret.

Bref, on espère en tout cas qu’une solution sera rapidement trouvée pour les habitants de Loverval, qui ne disposent plus que d’une seule boîte aux lettres rouge, sur leur territoire.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept