Aller au contenu principal

Oxfamnesty: des jeunes pour responsabiliser les multinationales

Ce mercredi 12 février, le CEME de Dampremy accueillait quelque 300 jeunes issus des organismes jeunesse d’Amnesty et d’Oxfam pour a traditionnelle journée ‘’Oxfamnest’’ qui en est à sa 17e édition annuelle. Une journée de réflexion axée cette année sur la responsabilité environnementale et sociale des entreprises.

Réfléchir ensemble

Oxfamnesty, ce sont près de 300 jeunes qui se réunissent une fois par an. Des élèves qui font partie d’Oxfam et d’Amnesty. Pour réfléchir ensemble. Sur une thématique qui est commune aux deux organisations. Et elle est particulièrement importante cette année.

« Nos deux organisations travaillent directement sur ce thème qui est la question de la responsabilité sociale et environnementale des entreprises, explique Bruno Gemenne, le responsable mobilisation jeunes à Oxfam. Et on questionne les élèves face à ce thème et à l’impact politique qu’ils peuvent avoir en tant que consommateurs. »

« La journée Oxfamnesty, enchaîne Marine Jeannin, la responsable Jeunesse pour Amnesty Belgique, c’est une journée qui vise à renforcer les capacités d’action des jeunes qui y participent. Ce sont des jeunes qui sont membres, soit de groupes scolaires Amnesty, soit de jeunes Magasins du Monde Oxfam. Et on les rassemble pour de l’change, de la formation et du renforcement de capacité d’action. »

Le tout de manière ludique. Avec des ateliers, des jeux, mais aussi de la réflexion. Comme dans un atelier où les jeunes doivent porter le même poids qu’un sac de cacao que transportent les enfants dans certaines plantations. Pou se rendre compte des difficiles conditions de vie de ces jeunes, comme eux, mais exploités par des entreprises.

Il est l’heure d’agir

Et la journée s’est terminée par un grand flashmob, représentant le cadran d’une horloge avec ses aiguilles. Tout un symbole.

« C’est un symbole, conclut le responsable Jeunesse d’Oxfam; pour montrer qu’il est temps que les états prennent des législations contraignantes pour obliger les multinationales à faire la transparence sur toutes leurs chaînes d’approvisionnement, et à prendre les mesures nécessaires pour arrêter de violer les droits environnementaux et sociaux. »

Tous concernés

Et comme nous le disait l’une des jeunes participantes: tout le monde est concerné:

« Une journée comme ça nous permet de comprendre ce qui nous entoure. Et donc, nous aussi, on peut être des acteurs en représentant ces causes et en invitant les gens à se manifester pour ça. N’importe qui peut se mobiliser et essayer d’agir. Parce que c’est quelque chose qui nous touche tous au final. »


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept