Aller au contenu principal

Thuin: des paniers végétalisés sur la Sambre pour favoriser la bio-diversité

A deux pas de la place de la Ville Basse de Thuin, ce sont des structures métalliques installées sur 10 mètres de large au-dessus et en dessous du niveau de la Sambre. De simples paniers dans lesquels on mettra bientôt des plantes, et qui vont favoriser le retour d’espèces animales et la reproduction des poissons. Un. Projet Inter-reg mené par l’UCL, le contrat de Rivière Sambre et Affluents, et la Maison Wallonne de la pêche.

« Beaucoup d’espèces de poissons qui vivent dans la Sambre, pondent dans des plantes, explique Julien Gilles, de la Maison Wallonne de la Pêche. Et comme les rives sont souvent artificielles, emmurées, les poissons ne retrouvent plus ces plantes pour pouvoir se reproduire. Ici, l’objectif, c’est donc de remettre des plantes en bordure de Sambre. Ce sont des plantes qui seront intégrées dans un panier métallique, enfoncés d’une vingtaine de centimètres dans l’eau. »

Dans les racines, la re-création d’un éco-système

Et l’important, ce sont les racines. Les poissons pourront y pondre leurs oeufs. Et les les larves et alevins (les jeunes poissons) pourront s’y developper.

« Ces paniers vont accueillir des plantes type iris, par exemple, où le système racinaire va se développer sous l’eau, complète Olivier Collette, du Contrat de Rivière Sabre et Affluents. Les poissons vont pouvoir pondre leurs oeufs dessus. Ca attirera aussi des larves d’insectes qui vont servir de nourriture. Et ça servira aussi de cache pour que les poissons puissent échapper à des prédateurs. »

A quoi il faut ajouter le zoo-plancton, les larves de libellules, les batraciens et même les oiseaux.

Un projet plus large pour favoriser la nature en ville

Et ces paniers sont l’une des réalisations d’un projet plus large: la Trame Verte et Bleue en milieu Urbanisé qui veut réhabiliter le réseau écologique en milieu urbain

« Pour le moment, nous sommes sur une phase de chantiers, conclut Fionella Quadu, agronome au CREAT (Centre de recherches et d’études pour l’action territoriale) de l’UCL. En France, ce sont plutôt des grands chantiers, comme de l’aménagement de friches urbaines ou de sentiers, la création de potagers, ou comme ici, la pose de paniers végétalisés sur Thuin. Et un but est aussi d’améliorer le cadre de vie. Un point de vue esthétique, mais aussi une sensibilisation à la nature en ville. »

D’autres projets similaires vont aussi être réalisés en Basse-Sambre. Les plantes devraient être installées au début du mois d’août.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept