Aller au contenu principal

Charleroi: un quartier semi-virtuel va voir le jour dans l’intraring

Un quartier semi-virtuel va bientôt voir le jour dans le centre-ville de Charleroi. Le Conseil communal a décidé d’approuver le lancement d’un marché public visant à désigner un prestataire de services innovants chargé de développer une plateforme numérique. Le développement de ce support ICT permettra à la Ville de Charleroi de constituer et d’exploiter une base de données énergétiques sur des bâtiments publics et privés qui ont été identifiés.  

Ce marché, d’une durée de deux ans et d’un montant de 133.100€ TVAC, s’inscrit dans le cadre du projet « Charl-E-District » financé par le programme « Territoire Intelligent » de la Région Wallonne pour lequel la Ville de Charleroi a reçu un subside de 134 729 euros (50% du montant total) de la Région wallonne.
Le projet prévoit la création d’une plateforme informatique d’aide à la décision à l’échelle du quartier, alimentée par une base de données énergétiques à constituer, qui servira de cartographie, tant « en l’état » que projetée dans le temps, de la signature énergétique du quartier, et qui aura pour ambition sur le long terme de pouvoir partager au maximum les informations entre la Ville et les acteurs économiques (promoteurs, entreprises de rénovation, ...) d’une part et les citoyens de l’autre. Pour ce faire la Ville de Charleroi désire faire appel à un prestataire de services indépendant pour développer le support ICT indispensable pour rendre la base de données accessible et exploitable en termes services “smart”.

Le centre de gravité de l’expérience pilote proposée portera sur l’Intraring de Charleroi, soit le centre-ville, avec le développement d’un modèle de quartier semi-virtuel c’est-à-dire alimenté prioritairement par des données « physiques » (compteurs, données cadastrales, …) et comblé, si nécessaire, par des modèles théoriques. L’intraring est particulièrement intéressant car il est le siège de mesures de rénovation déjà jalonnées et un cas d’étude prometteur pour le développement d’un réseau de chaleur.

« Ce projet a l’avantage d’être au service des citoyens qui veulent comprendre et agir sur leurs consommations énergétiques et de compléter les données dont la Ville dispose déjà, notamment via les compteurs intelligents. Cela rencontre parfaitement les objectifs « smart » que nous poursuivons : le numérique n’est pas une fin en soi, la technologie doit être au service du citoyen en lui permettant davantage d’interaction et de participation », précise l’Echevin du Numérique Eric Goffart. 

Par ailleurs, cela va permettre de créer un outil d’aide à la décision permettant de faire les bons choix et de prioriser les investissements en termes de rénovation énergétique des bâtiments. 

 Pour Xavier Desgain, « ce projet s’intègre parfaitement dans le programme Charleroi DC et le développement d’un réseau de chaleur sur la Ville Haute. Ces politiques doivent également apporter une amélioration de la qualité de l’air en centre-ville. Notre ambition est que ce modèle puisse ensuite s’inscrire dans la stratégie de transition écologique et solidaire de Charleroi au bénéfice du portefeuille et de la santé de tous les habitants de la ville. Elles en font aussi des acteurs essentiels et responsables de cette transition ».


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept