Vingt ans de prison requis pour de multiples agressions sexuelles

par

Affaire Chovanec : La chambre du conseil de Charleroi rendra son ordonnance lundi

Le ministère public a sollicité, devant le tribunal correctionnel de Charleroi, la peine maximale possible de 20 ans de prison contre un prévenu a de nombreuses charges à son encontre...

Il est donc poursuivi pour viols, atteinte à l'intégrité sexuelle, menaces verbales, coups et blessures, prostitution, détention d'armes et de munitions et pour une prévention liée au bien-être des animaux. L'homme, âgé de 61 ans et actuellement détenu, a contesté les agressions sexuelles sur sa compagne, ses trois beaux-enfants et ses trois enfants.
En novembre 2021, une des belles-filles du sexagénaire dépose plainte à la police pour les agressions sexuelles subies depuis ses neuf ans. "Son premier viol a eu lieu à cet âge-là. Le prévenu lui avait promis une Barbie. Puis vers dix, onze ans, le prévenu lui a imposé d'avoir des relations sexuelles avec sa mère ou ses frères", a expliqué le ministère public. 
Les deux beaux-fils ont également dénoncé des faits similaires, tout comme la compagne et trois des enfants du suspect.
L'homme est également suspecté d'avoir inclus des chiens ou des escargots lors des "relations sexuelles" avec sa compagne. 
Durant le procès mercredi, le ministère public a dévoilé de nombreuses images découvertes dans le matériel informatique du prévenu, montrant notamment des prestations sexuelles effectuées par la compagne dans le cadre d'une activité de prostitution imposée par le sexagénaire et des actes sexuels commis avec les animaux. 
Le père de famille a uniquement admis l'une ou l'autre scène de coups et blessures, ainsi que la détention d'armes et de munitions. Le substitut Vervaeren a requis une peine de 20 ans de prison contre le détenu, avec une mise à disposition du tribunal d'application des peines de 15 ans. 
La défense du prévenu a sollicité une réduction de peine et un acquittement pour les faits de mœurs. 
Jugement attendu le 10 avril.


Sur le même sujet

Recommandations

Image
Un homme condamné à 5 ans de prison pour des viols de sa nièce

Un homme condamné à 5 ans de prison pour des viols de sa nièce

Le tribunal correctionnel de Charleroi a condamné mercredi à cinq ans de prison avec un sursis probatoire d'une durée de trois ans un homme qui avait violé à plusieurs reprises sa nièce. Il avait également porté atteinte à l'intégrité sexuelle de la fillette, âgée de six ans au moment des violences.
Image
Gilone Tordoir, nouvelle présidente du tribunal de première instance du Hainaut

Gilone Tordoir, nouvelle présidente du tribunal de première instance du Hainaut

Gilone Tordoir a prêté serment, ce mercredi matin, devant le premier président de la cour d'appel du Hainaut en tant que nouvelle présidente du tribunal de première instance du Hainaut. Elle remplace Monique Lévêque.
Image
Deux ans de prison et disqualification d'une tentative de meurtre en coups et blessures

Deux ans de prison et disqualification d'une tentative de meurtre en coups et blessures

Le tribunal correctionnel de Charleroi a condamné par défaut lundi un homme poursuivi pour une tentative de meurtre à deux ans de prison. La justice a également disqualifié les faits en coups et blessures. Le ministère public avait requis la peine de prison prononcée contre le prévenu.
Image
Assises du Hainaut : Benoît Corman et Assumpta Nsimyumuremyi condamnés respectivement à 25 et 13 ans de prison

Assises du Hainaut : Benoît Corman et Assumpta Nsimyumuremyi condamnés respectivement à 25 et 13 ans de prison

La cour d'assises du Hainaut a prononcé, jeudi, une peine de 25 ans de réclusion criminelle à l'encontre Benoît Corman et une peine de 13 ans de prison contre Assumpta Nsimyumuremy.
Image
Assises du Hainaut : Benoît Corman et Assumpta Nsimyumuremyi condamnés respectivement à 25 et 13 ans de prison

Assises du Hainaut : De 15 à 25 ans de prison requis à l'encontre des meurtriers de Maria Isabel Alarcia Sanz

Le ministère public a requis jeudi, devant la cours d'assises de Hainaut, entre 15 et 25 ans de prison à l'encontre de Benoît Corman et Assumpta Nsimyumuremyi. Le couple a été reconnu coupable du meurtre de Maria Isabel Alarcia Sanz, commis à Gosselies en 2021.
Image
Assises Hainaut : Corman et Nsimyumuremyi déclarés coupables du meurtre de Maria Isabel Alarcia Sanz

Assises Hainaut : Corman et Nsimyumuremyi déclarés coupables du meurtre de Maria Isabel Alarcia Sanz

La cour d'assises du Hainaut a prononcé, mercredi, la culpabilité de Benoît Corman et d'Assumpta Nsimyumuremyi pour le meurtre de Maria Isabel Alarcia Sanz, commis le 9 juillet 2021 à la rue des Roseaux à Gosselies.
Image
Assises du Hainaut : Les avocats d'Assumpta Nsimyumuremyi ont plaidé son acquittement

Assises du Hainaut : Les avocats d'Assumpta Nsimyumuremyi ont plaidé son acquittement

Les avocats d'Assumpta Nsimyumuremyi ont plaidé l'acquittement de leur cliente mercredi, devant la cour d'assises de Hainaut. La femme de 41 ans est accusée, avec son compagnon Benoît Corman, du meurtre de Maria Isabel Alarcia Sanz.
Image
Assises Hainaut : Corman et Nsimyumuremyi déclarés coupables du meurtre de Maria Isabel Alarcia Sanz

Assises du Hainaut : Les accusés ont bel et bien tué Maria Isabel Alarcia Sanz, selon les parties civiles

Benoît Corman et Assumpta Nsimyumuremyi sont tous les deux coupables du meurtre de Maria Isabel Alarcia Sanz à Gosselies, ont soutenu mercredi les parties civiles devant la cour d'assises de Hainaut.
Image
Assises du Hainaut : Pour le parquet, Benoît Corman et Assumpta Nsimyumuremyi sont coupables de meurtre

Assises du Hainaut : Pour le parquet, Benoît Corman et Assumpta Nsimyumuremyi sont coupables de meurtre

Le parquet a requis, mercredi devant la cour d'assises de Hainaut, la culpabilité de Benoît Corman (53 ans) et d'Assumpta Nsimyumuremyi (41 ans) pour le meurtre de Maria Isabel Alarcia Sanz, commis à Gosselies en 2021.
Image
Assises du Hainaut : Benoît Corman et Assumpta Nsimyumuremyi condamnés respectivement à 25 et 13 ans de prison

La culpabilité des meurtriers présumés de Maria Isabel Alarcia Sanz débattue ce mercredi

Le procès de Benoît Corman et d'Assumpta Nsimyumuremyi s'est poursuivi mardi devant la cour d'assises du Hainaut à Mons. Le Carolorégien et la Belge d'origine rwandaise sont accusés du meurtre de Maria Isabel Alarcia Sanz, commis le 9 juillet 2021 à la rue des Roseaux à Gosselies.
Image
Crime à Gosselies: "c'était un couple à trois, avec l'alcool", déclare un expert

Crime à Gosselies: "c'était un couple à trois, avec l'alcool", déclare un expert

Le procès de Benoît Corman et d'Assumpta Nsimyumuremyi se poursuit mardi devant la cour d'assises du Hainaut à Mons. Le Carolorégien et la Belge d'origine rwandaise sont accusés du meurtre de Maria Isabel Alarcia Sanz, commis le 9 juillet 2021 à la rue des Roseaux à Gosselies.
Image
Meurtre de Maria Isabel Alarcia Sanz à Gosselies, les accusés donnent des versions divergentes

Meurtre de Maria Isabel Alarcia Sanz à Gosselies, les accusés donnent des versions divergentes

Le procès de Benoît Corman et d'Assumpta Nsimyumuremyi a débuté ce lundi devant la cour d'assises du Hainaut à Mons. Le Carolorégien et la Belge d'origine rwandaise sont accusés du meurtre de Maria Isabel Alarcia Sanz, commis le 9 juillet 2021 dans la rue des Roseaux à Gosselies.
Image
Trois ans de prison pour des vols avec effraction dans des véhicules

Trois ans de prison pour des vols avec effraction dans des véhicules

La 10e chambre du tribunal correctionnel de Charleroi a prononcé jeudi une peine de 3 ans de prison avec un sursis probatoire de 5 ans contre Samir R.
Image
Assises Hainaut : Corman et Nsimyumuremyi déclarés coupables du meurtre de Maria Isabel Alarcia Sanz

Affaire Chovanec : Le Conseil d'Etat annule une sanction disciplinaire contre un policier

Une sanction disciplinaire visant un policier dans le cadre d'une affaire d'accusations de brutalité policière, dite "Chovanec", a été annulée par le Conseil d'Etat. La ministre fédérale de l'Intérieur Annelies Verlinden a fait preuve de partialité, selon l'arrêt, rapporte Het Nieuwsblad et De Standaard.
Image
Six ans de prison requis pour plusieurs agressions sexuelles sur cinq mineures d'âge

Six ans de prison requis pour plusieurs agressions sexuelles sur cinq mineures d'âge

Le parquet a requis mercredi devant le tribunal correctionnel de Charleroi six ans de prison contre un prévenu poursuivi pour plusieurs scènes d'atteinte à l'intégrité sexuelle sur cinq mineures âgées de moins de 16 ans