Aller au contenu principal

L'immobilier se déconfine dans les règles ! ( vidéo)

Le Rush ne sera sans doute pas le même que dans les centres commerciaux ! En tout cas voilà plusieurs semaines que futurs acheteurs ou candidats locataires  rongeaient leur frein. Ce lundi, les agences immobilières ont rouvert leurs portes et c’est aussi le premier jour pour  la reprise des visites de biens immobiliers.

« Après plus d’un mois et demi de fermeture, nous avons déjà près d’une centaine de rendez-vous pour visiter des maisons ou des appartements cette semaine et nous espérons que cela va continuer sur cette lancée » nous confie Pascal Sapere, l’administrateur du Club immobilier. Toutes la semaine passée, notre personnel a repris contact avec les acheteurs et locataires potentiels pour planifier les visites des jours à venir. »

 

Des visites tout sauf improvisées

En ce qui concerne ces rendez-vous chez les particuliers, des mesures et des recommandations  en mat!ère sanitaire ont d’ailleurs été proposées par les différentes fédérations du secteur, L’IPI notamment a même réalisé une vidéo pour informer au mieux consommateurs et professionnels ( à voir en fin d’article)

«  Nous sommes allés d’ailleurs plus loin que ce recommande le Conseil National de Sécurité. Nous demandons aux visiteurs de venir seuls ou maximum à deux. Pour nous,  l’usage du masque est indispensable, nous veillons à ce que les portes soient ouvertes et que le client potentiel ne touche à rien. Nous insistions aussi pour que la ponctualité soit observée au niveau des heures de rendez-vous fixé afin d’éviter que les personnes se croisent. »

« Par ailleurs pour ce qui relève du domaine de l’estimation des biens, nous avons mis en place pendant le confinement un dispositif d’estimation en ligne, ce qui permet d’éviter les contacts inutiles : il suffit de se rendre sur le site web de l’agence de remplir un formulaire très simple et d’envoyer quelques photos et de fixer un rendez-vous téléphonique avec  l'un de nos collaborateurs, cela évite tout simplement le déplacement »

 

Un secteur impacté

Au Club immobilier, on réalise généralement 300 ventes par an, plus ou moins 25 transactions par mois.

 « Ce mois et demi d’arrêt du au confinement  n’a pas été sans conséquences même si nous avons finalisé quelques dossiers :  des compromis ont été passés en recourant au numérique  ou via des mails tandis que les notaires utilisent désormais de plus en plus le principe de la vidéo- conférence et de la procuration digitale  qui est entrée récemment en vigueur pour la signature des actes authentiques. Et l’on espère que ce seront des réflexes qui seront adoptés dans les mois à venir."

Pour l'agence, la reprise était attendue avec impatience car le confinement l'a contrainte à mettre ses 3 employés au chômage temporaire tandis que ses collaborateurs -  engagés sous un statut d'indépendants - se sont donc retrouvés sans travail. En tout cas selon  Pascal Sapere, l'avenir ne s'annonce pas trop sombre.

" En tirant la leçon de  la crise de 2008, nous ne craignons pas trop une crise immobilière mais il est clair que les biens très chers perdront sans doute de leur valeur sur le marché. Par contre des investisseurs préféreront sans doute se diriger vers l'immobilier plutôt que des valeurs boursières qui jouent au yoyo." 

Le Belge aura-t-il donc toujours une brique d'en le ventre, les prochains mois nous le diront. 

 

 

 

 

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept