Aller au contenu principal

Sauvons l'eau. C'est le contrat de rivière Sambre en 500 projets pour trois ans

C’est un événement pour l’environnement dans notre région. Le nouveau Protocole d’Accord du Contrat Rivière Sabre et Affluents a été signé en grande pompe ce matin à Charleroi. Et pour les trois prochaines années, ce ne sont pas moins de 500 actions en faveur de nos rivières qui sont programmés. Dont depuis peu des actions en partenariat avec des privés, comme Aperam Châtelet.

700 personnes impliquée dans la protection de nos rivières

La salle était pleine à la manufacture Urbaine. Pour ce grand moment de la défense de notre environnement. Il faut dire que le contrat de rivière Sambre et Affluents, ce sont quelque sept cent personne issues de 32 communes, d’intercommunales, de deux Provinces, d’associations et d’entreprises. Qui travaillent ensemble à l’amélioration de la qualité de l’eau des rivières, la diminution des déchets dans nos eaux, et la lutte contre les espèces invasives et les inondations.

Un bilan chargé et 500 projetsAvec, jusqu’ici, pas moins de 7 500 actions concrètes réalisées. Principalement, d’abord, dans le domaine de l’épuration des eaux et des stations d’épuration, en collaboration avec les intercommunales, comme IGRETEC ou l’INASEP sur Namur.

On signait aujourd’hui le protocole d’accord 2020-2022. Avec quelque 500 actions prévues. La chasse aux déchets avec entre autres des barrages flottants est aussi récurrente, par exemple.

« On a aussi pas mal de projets de sensibilisation, détaille Donatienne de Cartier d’Yves, la coordinatrice du Contrat de Rivière Sambre et Affluents. Dont un projet de Trame Bleue de l’Eau d’Heure. C’est un projet de longue haleine qui prévoit de relier Charleroi aux Lacs de l’Eau d’Heure par de la mobilité douce. Et d’en faire du tourisme durable, en favorisant la biodiversité et la préservation de l’environnement. »

Le prové s’investit aussi

Pour la bioversité, des paniers végétalisme ont aussi été installés sur la Sabre, entre autres à Thuin, pour favorisé la reproduction des poissons. Un projet du même genre sera réalisé à l’été 2020 par un partenaire privé du Contrat de Rivière: Aperam Châtelet qui procédera au neettoyage et à la reverdurisation d’un morceau de darse sur son site industriel.

« D’abord, je vais participer en tant qu’administrateurdans le Conseil d’Administration du Contrat de Rivière Sambre et Affluents, explique Yves Bernis, le coordinateur environnement chez Aperam. Et sur le site, nous allons végétaliser une partie de la darse pour améliorer le biotope qui s’y trouve déjà. Si on participe à ça, on va apporter notre pierre à l’édifice pour améliorer l’environnement en général de la région de Charleroi et la qualité de l’eau. »

Et c’est LEUR goutte d’eau pour améliorer la qualité de nos eaux. Pari l’océan de projets que va continuer à déloger le Contrat de Rivière Sambre et Affluents au moins pour les trois prochaines années.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept